Rabid Elephant and the subtle art of improving musical workflow

Les débuts

En 2018, Philip Mease (surnommé Phil), fondateur de Rabid Elephant, quitta son emploi dans le domaine de l’ingénierie avec une seule idée en tête : créer des instruments de musique électronique. À cette époque, la marque avait déjà quelques projets à son nom (notamment  Knobs), mais le volume de production était encore bas et peu de musiciens connaissaient son existence. Cependant, Phil avait enfin plus de temps libre et c’est ainsi que l’idée du désormais célèbre module Natural Gate apparût, presque d’elle-même. Avec l’aide de ses proches (notamment son collègue principal et ami Yoni), il parvint à produire suffisamment d’unités pour se faire remarquer. Autant dire que Natural Gate (‘NG’) n’a pas passé beaucoup de temps en stock depuis sa sortie. En une année, l’entreprise a rempli des centaines des commandes de NG et a pu utiliser le succès de ce module pour démarrer d’autres projets plus ambitieux, ainsi que pour faire croître l’équipe. Le processus de recherche et développement est un travail quotidien pour l’équipe de Rabid Elephant: en passant beaucoup de temps à faire de la musique, puis en créant des prototypes qui sont intégrés dans ce processus musical, des nouvelles idées à propos de la production musical ont été formulées.

Principes de conception

Pour les personnes déjà familières avec les instruments de la marque, il est évident qu’ils ont sont particulièrement simples dans leur utilisation tout en maintenant une grande versatilité. Cela n’est pas accidentel. Le principe de conception principal de Rabid Elephant consiste à se défaire d’un dilemme très courant en production de musique électronique, dilemme dont vous avez peut-être vous-même fait l’expérience. Pour beaucoup d’artistes, le processus de création musicale peut être divisé en deux grandes parties : appelons-les la /phase fun/ et la /phase de travail/. Au début, une idée est esquissée, des sons commencent à prendre forme, et c’est très agréable de faire naître cette idée sans faire trop attention aux détails : c’est la phase fun.  Mais, bientôt, il faut commencer à se pencher sur certains détails : le son d’une percussion, la forme d’une enveloppe, la réponse d’une réverb… Cette “phase de travail” consiste à transformer l’esquisse en un produit fini, et elle demande de la précision et de la concentration. Beaucoup de musiciens peuvent attester qu’il est parfois plus simple de passer à la prochaine idée, à la prochaine phase fun de création inédite, en laissant alors de côté un projet incomplet.

Le concept des instruments RE tente de mélanger ces deux phases: rentre la phase fun plus précise, et rendre la phase de travail fun. La genèse d’une nouvelle expression musicale (le moment ‘eurêka’) est, en général, le pic d’amusement d’un projet. Le musicien a besoin de quelque chose pour faire perdurer cette énergie dans le reste du processus. Pour Phil et Yoni, c’est ça, le rôle crucial de l’instrument : de rendre plus faciles et amusantes, les parties plus éprouvantes de la composition musicale.

Quand on utilise des instruments crées avec ce genre de considérations à l’esprit, cela libère de l’énergie qui peut être utilisée à des fins de créativité pure. D’ailleurs, cet état d’esprit a un nom dans le monde de Rabid Elephant : la légèreté : un état d’honnêteté sans barrières, laissant libre cours à l’expression artistique. Et, puisque l’équipe principale de Rabid Elephant est composée d’un ingénieur et d’un musicien, les aspects techniques et intuitifs de la conception d’instrument peuvent être joints harmonieusement.
 

Projets actuels: Portal Drum et Life Voice

Au moment de la rédaction de cet article (fin 2021), Rabid Elephant est sur le point de sortie le tout dernier projet en date: le Portal Drum. Ce générateur de percussion analogique est le projet le plus ambieux de la team jusqu’à maintenant, utilisant des éléments de percussion électronique traditionnels mariés à quelques idées toutes nouvelles. Il mobilise pas moins de 18 potentiomètres, 5 d’entre eux étant doubles (deux boutons indépendants au même endroit). Si cela semble annoncer un instrument complexe et difficile à utiliser, pas d’inquiétude : tout le soin et la réflexion dont on vient de parler ont été savamment appliqués pour rendre cet instrument intuitif et amusant. Le but, pour Portal Drum, est d’obtenir rapidement des sons de percussion de qualité — des sons qui ne demandent pas trop de travail pour bien s’intégrer dans un mix.

portal drum up close

Le Portal Drum prêt pour le Superbooth

Un autre projet qui verra bientôt la lumière du jour est le Life Voice, un oscillateur avec des subtiles ‘sources d’erreur’ intentionnellement intégrées au circuit. La plupart des instruments acoustiques portent naturellement une forme d’imperfection en eux, et c’est souvent ce qui leur donne le son “correct” que l’on attend d’eux. En contraste, les oscillateurs qu’on trouve dans les synthétiseurs visent la régularité et la précision: ton, amplitude et forme d’onde constants. Le Life Voice intègre des ‘sources d’erreur’ qui sont envoyées dans plusieurs circuits du module et qui affectent la stabilité, la forme d’onde, le sautillement (jitter), etc. Ces sources d’erreur sont basées sur le fonctionnement de ‘formes de vie’ réelles ; comme par exemple les sursauts de tonalité de la trompette de Miles Davis quand il attaque une note, ou encore la précision décroissante de la voix humaine quand elle commence à fatiguer. Ces imperfections ne sont pas forcément en synchornisation avec la temporalité musicale, c’est pour ça qu’il est judicieux de les intégrer à la source sonore directement.

Idées distantes: la Groovebox

Le problème des synthétiseurs modulaires est qu’ils sont chers et complexes. Malgré qu’ils permettent un champ d’expression très large, beaucoup de musiciens ne peuvent jamais entrer dans ce monde tout de même hermétique. Le projet ultime pour Rabid Elephant est probablement encore très loin de sortir, mais les idées et concepts tournent déjà dans la tête des inventeurs. Toute cette discussion à propos du processus de création musicale s’applique bien à des modules indépendants mais, ça serait idéal de les réunir dans un produit unique… c’est pourquoi, en réunissant les instruments Rabid Elephant dans une seule machine et en les unissant avec un séquenceur au concept innovant, n’importe quel musicien pourra simplement s’y plonger et commencer à jammer. Le séquenceur de la Groovebox cherche à garder le musicien dans une énergie élevée, toujours proche du moment “eurêka” initial, en lui permettant de combiner différentes idées de séquences intuitivement. Il est trop tôt pour connaître la forme finale de l’instrument, mais nous avons pu glâner un brouillon très approximatif de ce à quoi l’interface pourrait ressembler. On laisse le reste à votre imagination…

groovebox prototype

Un aperçu de la Groovebox Rabid Elephant…